1 Hype

Depuis quelque semaine, les enjeux liés au vieillissement de la population deviennent un sujet qui met définitivement en lumière la question de la sécurité des personnes de troisième âge à leur domicile. Afin de répondre à ces hypothétique, les solutions se multiplient plus précisément des gadgets ou objets connectés pour rendre moins difficile la vie journalière à l’équipement complet des résidences de ses aînés. En outre, performant et fiable, la téléassistance répond à ce sujet. Un dispositif qui participe de manière active au maintien à domicile des personnes de troisième âge.  La téléassistance apporte sérénité et tranquillité aussi bien au bénéficiaire qu’à son entourage.

La téléassistance, meilleure réponse pour le maintien à domicile.

Au milieu des objets connectés inventés pour les personnes de troisième âge à l’image des robots intelligents, des cannes connectées, des Smartphones aux interfaces aménagées, la Téléassistance semble s’imposer sans difficulté. En effet, elle permet aux personnes âgées de contacter une aide aux seniors de 24 heures sur 24 pour lui porter secours en cas de malaise ou de chute. Actuellement, en France, 500 000 personnes sont abonnées à ce service. Ainsi, les acteurs de la téléassistance sont en grand nombre en offrant de nouvelles alternatives qui assimilent toutes les fonctionnalités étant permises par l’apparition de nouvelles technologies.

Par contre, divers études ont démontré que sont la première cause de mortalité chez les plus de 65 ans les chutes et qu’elles ont lieu majoritairement à domicile. Ainsi, le risque de tomber à nouveau durant cette même année est multiple de vingt. De ce fait, il est important de pouvoir intervenir au moment où la personne du troisième âge chuterait seule à son logement. C’est dans ce but qu’a été développée la téléassistance.

La téléassistance : une nouvelle génération.

Généralement, la meilleure solution de téléassistance qui vous est proposés permet de détecter facilement les malaises et les chutes à travers un système intelligent de détecteurs connecté sans fil à un boîtier (sans caméra). Toutefois, l’usager n’est plus tenu de porter un bracelet d’assistance ou de médaillon comme cela fut souvent le cas.

En effet, le détecteur se charge de donner l’alerte soit près de l’opérateur disponible de jour en nuit, soit auprès des proches désignés. Chacune des pièces peut ainsi être dotée de capteurs selon votre désir et vos besoins. En bref, un nouveau pas vers une résidence intelligente qui prendrait soin de ces personnes du troisième âge.