1 Hype

Les cas de litiges opposant les intermédiaires en bourse et les traders sont nombreux : retrait impossible, retard de paiement, cotations erronées… Voici les procédures à suivre pour régler ce genre de problème.

Privilégier le règlement à l’amiable

Si vous rencontrez un problème avec votre broker, sachez qu’il y a toujours dans la majorité de cas un moyen de le résoudre. Mais avant d’entamer une quelconque procédure, assurez-vous que vos griefs sont réellement fondés en vérifiant les conditions de création d’un compte options binaires. Vous conviendrez que les problèmes techniques peuvent conduire à un retard de paiement ou à un blocage du dispositif de retrait. Il peut également arriver que l’entreprise en charge de la saisie de données sur l’interface de trading en ligne ait commis une erreur conduisant à des imprécisions sur les évolutions des cours de l’actif sur lequel vous avez misé. Si ce n’est pas le cas, essayez toujours de vous mettre en contact avec votre intermédiaire boursier pour trouver une solution à l’amiable. Cela évite de vous engager dans de longs processus de résolution de contentieux.

Entre une association des consommateurs et un médiateur

Si vous ne parvenez pas à trouver une entente avec l’opérateur en bourse alors que son tort est établi, sachez que des associations de protection de consommateurs se mobilisent pour défendre les boursiers sur Internet victime de ce genre d’injustice. Ces structures disposent d’une grande expérience dans la régularisation de ce genre d’abus. En effet, vous avez certainement remarqué que certains sites de trading options binaires ont tendance à prolonger le déblocage des gains de manière à vous décourager à demander votre dû. Cette pratique illégale est passible de sanction pénale. Sachez par ailleurs que vous pouvez faire appel à un médiateur spécialisé dans le règlement des litiges en options binaires. Pour ce faire, vous êtes tenu de réunir toutes les preuves vous permettant de justifier votre requête.

Informez votre banque et faites opposition

Comme dans tous les cas des litiges financiers, vous devez impérativement et dans le plus bref délai informer votre banque de votre problème pour faire une opposition à tous les transferts de fonds de votre compte vers celui de l’intermédiaire en bourse. Si vous avez effectué votre négoce sur l’interface d’un broker implanté en dehors du territoire de l’UE, vous disposez d’une période de quatre-vingt-dix jours pour arrêter les transactions alors que cet intervalle de temps est de 13 mois si l’opérateur à son siège en Europe. Il va sans dire que vous êtes en possession de toutes les pièces justifiant que vous êtes victimes d’une escroquerie. Par ailleurs, si vous avez épuisé tous les voies et recours, vous avez le droit de porter l’affaire devant la justice.