Il existe de nombreuses situations où il s’avère utile d’observer les gestes et les attitudes d’une personne quand les mots n’arrivent plus à sortir, par mutisme et de façon délibérée. Le plus souvent, il est indispensable d’interpréter les gestes dans un cadre professionnel. Les fonctionnaires judiciaires sont les plus à même de se retrouver dans de telles situations, lors de l’interrogation d’un suspect, ou de l’interpellation d’un malfaiteur. Mais les enseignants doivent aussi savoir détecter certains gestes pour comprendre les réactions de leurs élèves.

Savoir bien observer pour être capable de déchiffrer un message

Tous les gestes, toutes les mimiques et toutes les attitudes adoptées par une personne évoquent son état d’esprit et toutes ses émotions. Les mains, le torse, les pieds, les bras, les doigts, l’attitude, les yeux, le sourire, les battements de paupières ou les yeux, peuvent constituer des indices pour faire passer inconsciemment un message à son interlocuteur. L’attitude ou plus précisément un changement d’attitude peut révéler des choses qu’une personne s’est efforcée de dissimuler. Par exemple, un orphelin subit des violences perpétrées à son encontre par ses tuteurs et les répercussions  se font ressentir sur son travail à l’école. Quand la maîtresse lui demande ce qui ne va pas,  il répond qu’il n’y a rien. Mais quand la personne est mentionnée dans une conversation, l’enfant se rétracte. Dans ce cas, il est toujours indispensable de disposer d’un sens accru de l’observation quand on se retrouve dans des situations équivoques avec une personne à problème.

Le mirroring, ce geste qui traduit un désir pressant de rapprochement

Pour être capable de déchiffrer les attitudes de votre interlocuteur, Cliquez ici. Dans certaines situations, quand deux personnes entretiennent une conversation sur un sujet intéressant ou que l’une des deux est attirée par l’autre, il peut arriver qu’un phénomène de mimétisme se produise. C’est ce qu’on appelle le mirroring. La personne qui écoute l’autre lui parler, boit littéralement les paroles de cette dernière à un tel point qu’à un moment donné, elle en arrive à reproduire automatiquement ses gestes sans même s’en rendre compte. Cela peut être le rire, la façon de s’asseoir, l’intonation dans la voix, la façon de se tenir le menton, de croiser les jambes ou la façon de se pencher … L’on observe alors un tel état de fascination si bien que la personne se rapproche inconsciemment de son locuteur, aussi bien dans ses attitudes que physiquement.