On pourrait croire qu’il suffit d’ouvrir un compte offshore à son nom pour profiter d’une optimisation fiscale. En réalité, il faut savoir que tout compte bancaire personnel créé, qu’il soit en France ou à l’étranger doit obligatoirement être déclaré au fisc. Et les banques sont de plus en plus enclines à communiquer avec les pays.
Autrement dit, un compte bancaire offshore personnel a de moins en moins d’intérêt sur le plan fiscal. Par contre, si le compte est ouvert au nom d’une personne morale, c’est-à-dire au nom d’une société offshore, l’obligation de le déclarer au fisc n’est plus valable.
Bien comprendre la différence entre personne physique et personne morale
Toute personne ayant quelques notions de droit connait cette distinction. Une personne physique désigne tout individu agissant en son nom. Une personne morale désigne une société, une association ou toute autre forme juridique constituées d’un ou plusieurs individus.
Qu’elle soit physique ou morale, une personne est constituée d’une personnalité juridique aux yeux de la loi française. De ce fait, elle possède des droits et des devoirs.
Une distinction essentielle lors de l’ouverture d’un compte bancaire offshore
Selon qu’il s’agit d’une personne morale ou d’une personne physique, la juridiction liée à l’ouverture d’un compte bancaire offshore n’est pas la même. Ainsi, comme nous l’avons signifié en introduction un compte bancaire ouvert au nom d’une personne physique doit absolument être déclaré au fisc. Ce n’est pas le cas du compte bancaire offshore ouvert au nom d’une personne morale. 
Pour résumer, pour bénéficier des avantages du compte bancaire offshore il faut que celui-ci soit ouvert au nom de votre société offshore. Par ailleurs, ce compte est indispensable pour le bon fonctionnement de la société, sinon sans compte bancaire, la société offshore en question n’a aucune utilité.
Le choix d’une destination offshore doit donc prendre en compte le régime bancaire du pays en question.